Marcadores correlativos

  • Olga INKOVA (Genève, Suisse)
    Les connecteurs anaphoriques du russe : entre subordination et corrélation
    (Russian anaphoric connectors: between subordination and coordination)
    2011, Vol. XVI-2, pp. 25-40

    L'objectif de l'article est de donner un panorama des marqueurs de subordination en russe, issus majoritairement du schème corrélatif. Ils se caractérisent par un degré de figement différent, ce qui rend leur catégorisation particulièrement difficile et parfois contradictoire. L'auteur suggère des pistes qui permettraient d'élaborer une classification cohérente de ces marqueurs et se penche ensuite sur les problèmes de la traduction de ces marqueurs en français.


  • Maria SVENSSON (Uppsala, Suède)
    Marqueurs corrélatifs en français et en suédois : l'’exemple de non seulement... mais et inte bara... utan
    (Correlational markers in French and Swedish: the example of non seulement... mais and inte bara... utan)
    2011, Vol. XVI-2, pp. 41-56

    <p>Nous rendrons compte d'une étude comparative des marqueurs corrélatifs <em>non seulement... mais</em> en français et <em>inte bara... utan</em> en suédois. A partir d'un corpus bilingue de textes originaux dans les deux langues ainsi que de traductions dans les deux sens, nous montrerons la contribution de ces marqueurs à l'organisation du discours dans des textes de littérature spécialisée dans les sciences humaines. Notre analyse visera les similarités et les différences formelles, contextuelles, sémantiques et argumentatives se manifestant entre <em>non seulement... mais</em> et <em>inte bara... utan</em>. L'approche contrastive permettra de constater des différences et des similarités entre les langues ainsi que des difficultés de traduction, mais elle contribue également à la description approfondie de la fonction de ces marqueurs corrélatifs dans chaque langue.</p>