Corpus diacrônicos

  • Hélène BLONDEAU (Floride, Etats-Unis)
    Hors de LA norme point de salut ? La piste montréalaise de la variation des hypothétiques en si
    (No salvation outside THE norm ? The Montreal study of variations in hypothetical si-clauses)
    2012, Vol. XVII-1, pp. 55-66

    <p>A travers le suivi d'une cohorte de douze Montréalais de 1971 à 1995, cet article examine la variation entre la morphologie du conditionnel et de l'imparfait dans les propositions hypothétiques en <em>si</em>. Les deux variantes, bien en place dans le système des normes implicites de l'oral, s'opposent quant aux valeurs qu'on leur accorde dans le débat normatif. L'analyse indique une influence de la distance et de la potentialité de l'événement. A cause de la vacillation des fréquences selon l'année, l'étude ne peut confirmer l'hypothèse d'un changement à la faveur de la morphologie du conditionnel. Cette étude de cas documente la variation chez l'individu au cours de la vie et son lien avec la variation et le changement à l'échelle communautaire.</p>


  • Philippe BOULA DE MAREÜIL (Paris Sud)
    Variation diachronique dans la prosodie du style journalistique : le cas de l'accent initial
    (Diachronic variation in the prosody of French news announcer speech: changes in word initial accent)
    2012, Vol. XVII-1, pp. 97-111

    Cette étude traite de l'évolution de la prosodie dans le style journalistique français, à partir de l'analyse acoustique d'archives audiovisuelles remontant aux années 1940. Un corpus d'une dizaine d'heures de parole a été examiné automatiquement, et nous nous sommes concentrés sur l'accent initial, qui peut donner une impression de style emphatique. Des mesures objectives suggèrent qu'en un demi-siècle les traits suivants ont diminué : la hauteur de voix des journalistes, la montée mélodique associée à l'accent initial et la durée vocalique caractérisant un accent initial emphatique. Les attaques de syllabes initiales accentuées, quant à elles, se sont allongées. Ce résultat suggère que les corrélats de durée de l'accent initial ont changé au cours du temps, dans le style journalistique français.


  • Maria de Lourdes CRISPIM (Lisbonne, Portugal)
    Constitution (et utilisation) d'un corpus de portugais médiéval
    (Building and using a corpus of medieval Portuguese)
    1999, Vol. IV-1, pp. 41-45

    Après avoir présenté comment a été constitué le Corpus de Portugais Médiéval, et en particulier comment il a été étiqueté, on essaiera de montrer comment il est aujourd'hui utilisé pour la construction d'un dictionnaire du portugais médiéval, et plus particulièrement de verbes, de noms propres et de noms communs


  • Pascaline DURY (Lyon 2)
    Terminologie et diachronie : vers une réconciliation théorique et méthodologique ?
    (Terminology and diachrony: towards a theoretical and methodological reconciliation)
    2009, Vol. XIV-2, pp. 31-41

    La dimension diachronique n’est pas encore exploitée comme elle le mériterait en terminologie. Après avoir dressé un bilan en demi-teinte et énuméré les différentes raisons (d’ordre historique, technique, pragmatique et psychologique) qui peuvent expliquer un tel manque d’intérêt pour la diachronie dans la discipline, nous montrerons que les développements de la linguistique de corpus et de l’informatique peuvent contribuer à renverser la tendance. Nous évoquerons à ce sujet quelques travaux effectués depuis 2004 qui ouvrent la voie à des recherches de type diachronique en terminologie. Enfin, dans une dernière partie, nous nous interrogerons sur ce qu’il reste à faire, sur le plan méthodologique notamment, pour attirer l’attention des linguistes-terminologues sur la dimension temporelle des langues de spécialité.


  • Céline GUILLOT (ENS-LSH Lyon)
    Les corpus de français médiéval : état des lieux et perspectives
    2007, Vol. XII-1, pp. 125-128
  • Serge HEIDEN (ENS LSH Lyon)
    Ressources électroniques pour l'étude des textes médiévaux : approches et outils
    (Electronic aids in studying medieval texts: methods and tools)
    2004, Vol. IX-1, pp. 99-118

    Deux approches de la constitution de corpus de textes médiévaux se dessinent depuis une dizaine d'années déjà : 1. numérisation d'éditions critiques modernes ; 2. création de transcriptions diplomatiques précises de manuscrits, éventuellement accompagnées des images des originaux. Ces approches sont en réalité plutôt complémentaires qu'opposées, car elles permettent aux chercheurs de faire le choix entre la quantité (représentativité) et la qualité (sûreté et richesse) des données en fonction de la recherche effectuée. Pour les deux types de corpus nous analysons les enjeux de l'utilisation d'une représentation normalisée du texte et de son 'ancrage' signalétique (norme XML et conventions de représentation TEI). Les problèmes méthodologiques qui se posent lors de la création et de l'exploitation des corpus de textes anciens, et leurs solutions sont aussi valables pour d'autres types de corpus linguistiques.


  • Richard INGHAM (Birmingham, Grande-Bretagne)
    Anglo-Norman and the ‘plural history’ of French: the connectives pourtant and à cause que
    2011, Vol. XVI-2, pp. 107-119

    <p>Les textes administratifs et autres ressources documentaires incorporés dans trois corpus électroniques d'anglo-normand rendus disponibles récemment permettent une perspective nouvelle sur la variation en français d'avant l'ère moderne. Ils sont capables de nous renseigner sur des aspects importants, diatopiques ainsi que diaphasiques, de la variation en diachronie. Grâce à ces nouvelles ressources, on arrive à rendre compte de l'évolution des tendances sémantico-pragmatiques du lexique français de façon plus complète qu'en suivant les approches traditionnelles qui privilégiaient le développement du francien et du français standard. Il est démontré dans cette étude que les connecteurs <em>pourtant</em> et <em>à cause que</em> pouvaient s'employer en anglo-normand avec leurs valeurs modernes bien avant les dates proposées par les dictionnaires historiques de référence. Les citations nombreuses relevées dans les textes anglo-normands du XIVe siècle offrent ainsi la possibilité de découvrir les débuts des évolutions en sémantique lexicale du français post-médiéval.</p>


  • Christiane MARCHELLO-NIZIA (ENS)
    Corpus diachroniques
    (Diachronic Corpora)
    1999, Vol. IV-1, pp. 31-39

    Après avoir rappelé ce qui distingue une base de données d'un corpus, on tentera de dresser un rapide panorama des différentes sources documentaires importantes existant à ce jour dans le domaine de la diachronie du français, puis on montrera quel usage peut en être fait grâce à une série d'outils aujourd'hui disponibles, et surtout comment l'accès à de gros corpus parmet de renouveler notre analyse de certains faits linguistiques, et contraint à un déplacement qualitatif dans le mode de raisonnement linguistique lui-même.