• Yoldès FOURATI-DAJEAN, Frédéric ISEL & Nicole BACRI (Paris 5 / Leipzig, Allemagne)
    Représentations phonologiques et structuration temporelle de la parole chez l'enfant déficient auditif
    (Phonological representations and the structure of speech in hearing impaired children)
    1999, Vol. IV-1, pp. 101-112

    Après avoir exposé les arguments qui justifient l'hypothèse que les enfants déficients auditifs disposent de représentations phonologiques organisées comme celles des enfants entendants, on étudie leur utilisation en production de la parole. Le code phonologique, construit sur l'intégration d'informations auditives, visuelles et proprioceptives, contient des informations temporelles. Ce sont elles qui vont permettre aux enfants sourds profonds d'anticiper la structure métrique prosodique de leurs énoncés. Une étude expérimentale est présentée à l'appui de cette proposition. La comparaison entre les productions d'enfants de 9;7 ans à 11;7 ans, sourds profonds ou non, lors d'une épreuve de lecture à haute voix, montre que, globalement, les enfants sourds profonds ne maîtrisent pas encore la métrique du français. Toutefois, une analyse détaillée des durées syllabiques et des pauses atteste la réalité chez ces enfants d'une programmation de la structure métrique des segments d'énoncés relativement courts. Ces résultats montrent l'intérêt de distinguer difficultés de programmation phonologique et compétence lexicale ou trouble de la temporalité.


    Mots-clés: