• Mathieu DEVINAT (Sherbrooke, Canada)
    Le bijuridisme et le bilinguisme canadiens : des idéaux sous tension
    (Bijuridism and bilingualism in Canada: ideals under tension)
    2011, Vol. XVI-1, pp. 33-50

    Depuis sa création en 1867, le Canada est fondé sur un compromis politique entre les deux peuples fondateurs, qui a donné lieu à la mise en place d'un système juridique reconnaissant expressément un statut officiel à deux langues et traditions juridiques distinctes. En retour, la réalisation de ses idéaux présente un défi, car il suppose que les juristes soient dotés d'une double culture juridique et d'une maîtrise des langues hors de la portée du citoyen moyen, et probablement d'une majorité de juristes eux-mêmes ! Le présent texte a pour objectif de présenter de manière critique les discours et les raisonnements entourant la mise en ouvre du bilinguisme et du bijuridisme en droit canadien. Car, à notre avis, l'exemple canadien met en évidence les enjeux méthodologiques et terminologiques liés à la consécration de plusieurs langues et systèmes juridiques au sein d'un même ordre juridique.