• Jean-François DÉMONET & Samuel PLANTON (Université de Lausanne / INSERM Toulouse)
    Langage et cerveau : vingt ans d’imagerie fonctionnelle
    (Language and the brain : twenty years of functional brain imaging)
    2012, Vol. XVII-2, pp. 9-18

    La masse considérable de travaux publiés dans le domaine de la neuroimagerie fonctionnelle concernant les fonctions ou modalités du langage (compréhension et expression de la parole, lecture) ou les différents processus linguistiques qui les sous-tendent (sémantique, phonologie, syntaxe) permet  de dégager de grandes tendances en termes de substrats anatomiques. Si les « fondamentaux » issus des origines aphasiologiques du domaine n’ont pas été bouleversés, certaines spécificités non explorées par l’approche lésionnelle sont identifiables. Les méta-analyses, en regroupant les résultats de la littérature, nous procurent aujourd’hui une vision globale des substrats cérébraux du langage. Cependant la variabilité inter-individuelle reste importante en raison de multiples facteurs dont certains sont mal identifiés ; cartographier exhaustivement les fonctions du langage à l’échelle individuelle reste une gageure. La quête des images du langage est sans doute aussi inachevable que celle de l’étude du langage lui-même.