• Antoinette CAMILLERI GRIMA (Malta)
    Challenging code-switching in Malta
    2013, Vol. XVIII-2, pp. 45-61

    Cette contribution met l’accent sur certains phénomènes de contact entre langues et de code switiching, d’une particulière pertinence dans un contexte complètement bilingue comme celui de Malte, où les interlocuteurs bilingues utilisent au quotidien les deux langues, maltais et anglais, séparément ou ensemble. Dans une perspective sociolinguistique, ce contexte est un défi, car les bilingues – sociétés et/ou individus – , ne connaissent pas habituellement les deux langues également, et ne les utilisent pas pour les mêmes objectifs. Par ailleurs, dans la situation nationale décrite ici, le code-switching ne peut pas être toujours expliqué par différentes variables (conversation, situation, etc.). Il s’agit donc d’un contexte spécialement intéressant de langues en contact, illustré ici par des exemples de code switiching (oraux et écrits) empruntés à des domaines sociaux très divers.