Lengua y trabajo

  • Lorenza MONDADA (Bâle, Suisse)
    Interactions en situations professionnelles et institutionnelles : de l'analyse détaillée aux retombées pratiques
    (Interaction in the context of work: thorough analysis and practical effect)
    2006, Vol. XI-2, pp. 5-16
  • Claire SAILLARD (Paris 7)
    Les acteurs plurilingues au travail : une communauté linguistique ?
    (Multilingual actors at work: a linguistic community?)
    2000, Vol. V-1, pp. 15-24

    Dans cet article, on réexamine un concept sociolinguistique, celui de "communauté linguistique", à la lumière de situations rarement étudiées : les situations de travail plurilingues. L'enjeu est de déterminer si un concept tel que celui de communauté linguistique peut être défini en faisant abstraction des situations concrètes de réalisation des interactions. L'étude montre que les normes langagières qui prévalent dans un lieu de travail plurilingue donné ne sont pas toujours conformes à celles attendues au niveau de la société plurilingue dans son ensemble. Le lieu de travail est ainsi perçu comme un lieu de socialisation où les normes langagières sont négociées de façon dynamique.


  • Elwys STEFANI (DE) (Bâle, Suisse)
    Les activités de traduction dans des réunions de travail plurilingues Können sie vielleicht kurz übersetzen ?
    (Translation activities in multilingual working sessions)
    2000, Vol. V-1, pp. 25-42

    L'expansion des réseaux internationaux dans le monde professionnel en général et académique en particulier rend indispensable une collaboration plurilingue et pose le problème de savoir comment les participants gèrent pratiquement ce plurilinguisme. Un des moyens mis en oeuvre est la traduction orale informelle. Une analyse conversationnelle des séquences de traduction dans lesquelles des chercheurs s'engagent ponctuellement lors de réunions de travail montre que la traduction est utilisée par les participants comme une ressource interactive non seulement pour assurer l'intercompréhension, mais aussi pour mettre en relief des éléments et pour affirmer des positions argumentatives. Loin d'être une pure transposition d'une langue à l'autre, elle a des effets configurants sur les contenus élaborés. Elle permet en outre de décrire une forme d'exploitation située des ressources linguistiques dans une activité sociale particulière.