Vorlesung

  • Isabelle LÉGLISE (Tours)
    Lorsque des linguistes interviennent : écueils et enjeux
    (The risks one takes when linguists intervene)
    2000, Vol. V-1, pp. 5-13
  • Didier ROBILLARD (DE) (Tours)
    Langue(s) et intervention en matière sociale. Vers de nouveaux partenariats
    (Sociolinguistic approach of French writing on internet: "ge fé dais fotes si je voeux")
    2000, Vol. V-1, pp. 105-123

    Cette contribution s'attache à explorer, de manière historique d'abord, puis à une époque plus contemporaine, la place de la dimension linguistique dans les discours tenus sur l'intervention en matière sociale. Des raisons diverses expliquent l'absence de la langue dans ces discours, mais, plus on s'approche de l'époque actuelle, plus on voit apparaître la prise en compte de cette dimension, quoique assez timidement. L'auteur défend l'idée que des relations plus étroites entre travail social et linguistique seraient dans l'intérêt de tous : usagers des services sociaux, travailleurs sociaux, linguistes.


    Schlüsselwörter: